Podcast bonus de fêtes: Top 10 Sixties !

Petit bonus improvisé pour ces fêtes de fin d’année avec ce top 10 des films des 60’s. Au menu: de l’épouvante, de la science fiction et bien sûr des thrillers! Je vous dis à l’année prochaine pour le quatrième (vrai) podcast!

Genre #18: Film du mois de mai 2021 – Toutes les couleurs du vice (1972) Genre!

Toutes les couleurs du vice/Tutti i colori del buio, giallo de Sergio Martino (dont on a déjà chroniqué Torso sur le blog) est au menu du film du mois de mai 2021. Les éléments oniriques et paranoïaques entourant le personnage principal joué par Edwige Fenech jutifiant à eux seuls sa sélection ici! Fiche du filmCritique du film Films évoqués: L'Etrange vice de Madame Wardh (1971), La Queue du scorpion (1971), Ton vice est une chambre close dont moi seul ai la clé (1972), Torso (1973), Le Venin de la peur (1971), L'Emmurée vivante (1977), Rosemary's Baby (1968) Retrouvez tous les articles et analyses sur https://genrepodcast.frRetrouvez moi aussi sur Twitter et Captain WatchPour me soutenir: https://utip.io/genrepodcastCe podcast est diffusé sur iTunes, Spotify et DeezerFond sonore: "Wonder" par Lakey Inspired
  1. Genre #18: Film du mois de mai 2021 – Toutes les couleurs du vice (1972)
  2. Genre #17: Film du mois d'avril 2021 – Suspiria (2018)
  3. Genre #16: L'Envers du culte – Le Loup-Garou de Londres/ An American Werewolf in London (1981)
  4. Genre #15: L'Envers du culte – La Dernière Maison sur la Gauche (1972)
  5. Genre #14: L'Envers du culte – Videodrome (1983)

Rosemary’s Baby (1968), Psychose (1960), La Jetée (1962), 2001 Odyssée de l’espace (1968), La Planète des singes (1968), Le Masque du démon (1960), Dracula Prince des ténèbres (1966), The Witchfinder General (1968), Je suis une légende/The Last man on Earth (1964), La Nuit des morts-vivants (1968)

Retrouvez tous les articles et analyses sur https://genrepodcast.fr
Retrouvez moi aussi sur Twitter
Pour me soutenir: https://utip.io/genrepodcast
Ce podcast est diffusé sur iTunesSpotify et Deezer
Fond sonore: « Forest » (Hicham Chahidi)