Podcast bonus de fêtes: Top 10 Sixties !

Petit bonus improvisé pour ces fêtes de fin d’année avec ce top 10 des films des 60’s. Au menu: de l’épouvante, de la science fiction et bien sûr des thrillers! Je vous dis à l’année prochaine pour le quatrième (vrai) podcast!

Genre #19: The Low Road – Kaamelott, une exception française ? Genre!

Nouveau format court (encore?) sur le vif consacré à une poignée de séries et qui permet une rentrée tout en douceur, on revient aujourd'hui brièvement sur certaines raisons du succès de Kaamelott, la série d'Alexandre Astier (incarnant évidemment le rôle d'Arthur Pendragon dans celle ci) débutée en 2005 et qui a eu enfin droit à une transition cinématographique cet été! Evoqués dans l'émission: Kaamelott (2005), Kaamelott Premier Volet (2021), Excalibur (1981, largement adapté des écrits de Thomas Malory), Caméra Café (2001) Pour aller plus loin: 1 2 Les articles et analyses reviennent bientôt sur https://genrepodcast.frPlus de Twitter ou de Utip, vu le peu que ça sert. Par contre pas impossible que je mette ces podcasts sur Youtube un jour, on verra…Ce podcast est diffusé sur iTunes,Spotify et Deezer
  1. Genre #19: The Low Road – Kaamelott, une exception française ?
  2. Genre #18: Film du mois de mai 2021 – Toutes les couleurs du vice (1972)
  3. Genre #17: Film du mois d'avril 2021 – Suspiria (2018)
  4. Genre #16: L'Envers du culte – Le Loup-Garou de Londres/ An American Werewolf in London (1981)
  5. Genre #15: L'Envers du culte – La Dernière Maison sur la Gauche (1972)

Rosemary’s Baby (1968), Psychose (1960), La Jetée (1962), 2001 Odyssée de l’espace (1968), La Planète des singes (1968), Le Masque du démon (1960), Dracula Prince des ténèbres (1966), The Witchfinder General (1968), Je suis une légende/The Last man on Earth (1964), La Nuit des morts-vivants (1968)

Retrouvez tous les articles et analyses sur https://genrepodcast.fr
Retrouvez moi aussi sur Twitter
Pour me soutenir: https://utip.io/genrepodcast
Ce podcast est diffusé sur iTunesSpotify et Deezer
Fond sonore: « Forest » (Hicham Chahidi)