Découverte littéraire: « L’Echo des suppliciés » (Joël Houssin, 1985)

On finit notre découverte des romans les plus emblématiques de la collection « Gore » avec un des romans réputés les plus riches en dégueulasseries de la collection.

« L’Echo des suppliciés » de Joël Houssin (plus connu du grand public pour sa série littéraire du Dobermann) est un excellent roman qui se lit d’une traite, très rythmé, avec beaucoup de personnages et des sévices « médiévaux » qui sont franchement à la limite du soutenable (pour vous donner un ordre d’idée, « Blood Sex » est franchement gentil à côté). Si on devait comparer ça à quelques films, on est entre Braindead pour le gore à tous les étages, la quadrilogie des zombies de Fulci pour le contexte fantastique et A Serbian Film pour…l’inventivité du reste, façon Sade sous amphètes. Ne choisissez pas ce roman pour le sexe car il est quasi absent du récit. Le cadre de l’action (une station de sports d’hiver) est franchement bien choisie et la fin permet de donner un peu de profondeur à ce choix. Un bouquin en tout cas fidèle à sa réputation!

Les chroniques littéraires suivantes seront consacrées aux magistraux magistral K. Dick et Clive Barker.

Bonus: https://www.avoir-alire.com/gore-dissection-d-une-collection-de-david-didelot

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s