Découvertes: Beatrice Cenci (1969), La Baie sanglante (1971)

Beatrice Cenci (connu aussi sous le nom Liens d’amour et de sang): Je dois dire qu’au delà que trouver perturbant de voir Fulci diriger un drame historique réel (le film de Fulci est le cinquième métrage traitant du sujet), il est assez marrant de constater que l’italien dirigeait de bons acteurs dans les années 1960 et 1970…car autant vous le dire, la quadrilogie des zombies ne brille pas vraiment de ce côté là (ni par la qualité de ses scénarios d’ailleurs, l’arrête de la collaboration avec Roberto Gianviti au profit de Dardano Sacchetti n’y est clairement pas étrangère). Adrienne La Russa (qu’on retrouvera dans plusieurs séries par la suite) et Georges Wilson (à la longue carrière) crèvent littéralement l’écran dans ce mélodrame sadique prenant place durant la Renaissance. On retrouvera Tomás Milián (Olimpo), un habitué des westerns spaghetti et des poliziotteschi, dans deux films suivants du réalisateur: La Longue Nuit de l’exorcisme (1972) et Les Quatre de l’Apocalypse (1975). Les ambiances sont plutôt réussies, le rythme est bien dosé et encore une fois les thématiques et les plans nerveux caractéristiques du réal sont présents. En même temps, quoi de mieux qu’une histoire de paricide, dans le contexte de L’Inquisition (qui, petit point culture, n’a été abolie qu’au début du XIXe siècle), mettant en scène un patriarche détestable et une martyre sublime pour mettre en lumière l’hypocrisie de la Bourgeoise de l’époque et l’ambivalence de la religion? Même si l’italien se mettre un peu avare en hémoglobine, une fois n’est pas coutume! Encore une bonne surprise en tout cas!

https://www.imdb.com/title/tt0064073/?ref_=nv_sr_srsg_0

La Baie sanglante: Cette replongée dans la filmo du père Fulci étant aussi l’occasion de combler mon énorme méconnaissance de celle de Bava (un jour, j’arrêterai de me disperser pour torcher enfin ces putains de cycles « hard SF » et « conspiracy thrillers », promis…). Oui, La Baie sanglante est fidèle à sa réputation: inventif, sanglant, brutal, il est en ce sens un digne précurseur du slasher (notamment Vendredi 13: lac, victimes à peine majeures, multiples meurtres à l’arme blanche,…) mais n’oublie jamais d’être un giallo: travail évident sur l’esthétisme (lumières bleues et rouges, éclairages) et la mise en scène (zooms, gros plans, plans séquences, jeu sur les profondeurs de champs), tout y est (sauf l’enquête policière il est vrai)! Le petit plus de ce métrage (tardif dans la carrière de Mario Bava et miné par un budget au rabais) est son traitement de ses personnages: vils, arrivistes, influençables, sans grandeur d’âme…il aurait très bien pu être tourné par Fulci (justement!) tant le nihilisme et le pessimisme vis à vis du genre humain est omniprésent dans ce métrage (même si à mon sens la fin est bien too much)! La Baie, objet de convoitises pour la majorité des personnages, génère ainsi un immense jeu de massacres où tout le monde sera au minimum acteur, témoin ou complice, la folie meurtrière se propageant comme une maladie virale! On compte parmi le casting une bonne poignée d’habitués des gialli: Claudine Auger, Luigi Pistilli (que tout le monde a déjà vu chez Leone), Laura Betti. Le vrai point noir est à chercher du scénario tiré par les cheveux et pas très finaud qui semble uniquement là pour appuyer le propos (Dardano Sacchetti, encore lui) !

https://www.imdb.com/title/tt0067656/?ref_=fn_al_tt_1

Pusiqu’on en parlait il y a peu, un court documentaire sur la culture vidéoclub signé BiTS!

Et puisque c’était aussi le sujet d’un précédent podcast, le PIFFFcast a sorti sa dernière livraison sur le sujet slasher!

1 réflexion sur « Découvertes: Beatrice Cenci (1969), La Baie sanglante (1971) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s