Découvertes: Les Raisins de la mort (1978), Le Retour des morts-vivants (1985), La Nuit des morts-vivants (1990)

Les Raisins de la mort: Premier film de Jean Rollin pour votre hôte (hé oui!…d’ailleurs vous le sentez le cycle à venir?) et si je ne me trompe pas c’est aussi la première apparition de notre Brigitte Lahaie nationale dans la filmographie de Rollin (et son premier rôle dans le cinéma traditionnel tout court). Hé bien… pour une première c’est mi figue mi raisin, mes amis! Le scénario trop classique (même si le postulat de départ et le cadre rural sont bien appréciables), le rythme bancal et surtout le mauvais jeu d’acteurs (à ce niveau là c’est même un cas d’école tellement tout le monde joue mal) plombent clairement le métrage (un des premiers films français sur cette thématique). Et ni le gore et l’érotisme gratuits, ni les superbes paysages (Larzac), ni l’ambiance particulière (à mi chemin entre la désolation de ses villages en pierre abandonnés et un certain surréalisme que ne renierait pas un certain cinéma bis italien), ni le côté nanardesque dû aux maquillages fauchés ne viendra faire rebasculer la balance. C’est même avec impatience que j’ai regardé ma montre avant cette fin pour le moins surprenante… Rollin souhaitait visiblement proposer quelque chose de novateur avec ce film (n’appréciant ni le gore ni les films de zombies), c’est un faux départ, hélas!

https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=18863.html

Le Retour des morts-vivants: De la série lancée par Dan O’Bannon (cinq films à ce jour), je n’avais vu que le troisième réalisé par Brian Yuzna en 1993. Hormis le minois de Melinda Clarke, j’ai un souvenir d’un film bis plutôt fun et plaisant à regarder! Il était donc temps de voir ce premier film de 1985! Honnêtement, j’ai passé un très bon moment, entre les très bonnes idées du scénario, la bande originale aux petits oignons (entre autres les Cramps, Roky Erickson, les Damned,…), des personnages 80’s hauts en couleurs comme l’embaumeur Ernie Kaltenbrunner (la bande de punks aurait mérité cependant un meilleur traitement, malgré Linnea Quigley qui donne tout ah ah), une fin cynique à souhait…bref du très bon bis comme on l’aime, qui a bien traversé les décennies et qui ne franchit pas la ligne du nanar !

https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=74798.html

La Nuit des morts-vivants: Le saviez vous? « À la suite d’une erreur d’enregistrement de droit d’auteur, le film original de 1968 est entré dans le domaine public. L’équipe du tournage n’ayant pas gagné d’argent, Romero décida de tourner un remake pour combler ce manque à gagner, en essayant de garder la même équipe. »

En plus d’être un film référentiel, le premier film de Romero a tout pour me plaire: huit-clos, personnages un minimum fouillés, une sacrée ambiance en grande partie dûe au format utilisé, un bon twist de fin,… Autant dire que le remake de Tom Savini, cet homme à tout faire et collaborateur proche de tonton Georges, relève un sacré défi, même avec tonton himself au scénar! Et ma foi, ils s’en tirent bien, les cons! Car au delà de tout le respect et l’amour pour son aîné qui se ressentent à chaque seconde (même si à mon avis, ce genre de choses tient surtout à la compréhension de l’oeuvre), Savini se permet dans ce remake colorisé des variations bien senties sur des ressorts secondaires du scénario (en les modernisant parfois) et le caractère des personnages (incarnés par une jolie brochette de gueules connues du genre: Todd, Towles, Moseley): on a donc droit à un Ben moins sûr de lui et un Barbara beaucoup plus badass…même si pour le coup, on pouvait difficilement faire pire que l’original (Harry Cooper, lui, est toujours aussi détestable, rassurez vous). Les acteurs se débrouillent bien, l’ambiance est aussi austère que dans le film de 1968 et les maquillages sont au poil (notons une quasi absence de gore)! Je reste cependant sur ma faim concernant la tension peu présente au long des scènes (le remake se penchant plus sur la confrontation Ben/Harry que celle entre le groupe et les créatures) et le dénouement, cynique à souhait (tout droit sortie du Zombie de Romero) mais sans doute dispensable! Une très belle surprise en tout cas, que je n’aurais sans doute jamais vu sans ce cycle!

https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=32995.html

1 réflexion sur « Découvertes: Les Raisins de la mort (1978), Le Retour des morts-vivants (1985), La Nuit des morts-vivants (1990) »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s